8e édition du Salon E-commerce

En septembre prochain, la 8e édition du Salon E-commerce se tiendra à Paris. Une huitième année consécutive qui prouve l’engouement des entreprises et des consommateurs pour l’achat en ligne.

C’est un fait avéré, le commerce électronique est devenu une habitude d’achat pour les consommateurs, et de plus en plus d’entreprises se mettent à la vente en ligne. Le phénomène prend chaque année un peu plus d’ampleur. Alors qu’en Europe, le nombre d’acheteurs sur internet était de 26% en 2006, il est passé à 40%  l’année dernière.  Avec une hausse comme celle-là, il est donc logique que le commerce ait son propre salon.  Et c’est le cas depuis 8 ans maintenant.

La 8e édition du Salon E-commerce se tiendra à Paris du 13 au 15 septembre 2011. Durant ces trois journées, quelques 30 000 visiteurs de l’U.E sont attendus. Au programme : 550 exposants, 350 conférences,  et une vingtaine de formation. Cet évènement sera l’occasion de faire le point sur les nouveautés, les dernières technologies et de se former par le biais d’ateliers thématiques (e-réputation, lancer son site e-commerce…).

2. Tout ce qu’il faut pour créer son site marchand

Pour les chefs d’entreprises qui souhaitent se lancer dans le e-commerce, ce salon permettra d’obtenir une vue d’ensemble de tout ce qui fait le commerce électronique. Mais en dehors de cet évènement, il y a d’autres moyens de créer son site e-commerce. Il existe par exemple des sociétés professionnelles spécialisées dans le e-business comme Hegyd. Cette  société crée et gère pour le compte de professionnels des sites marchands.

Que ce soit dans la phase de création ou le développement du site, cette entreprise prend en main les projets de sites.  Un accompagnement professionnel qui permet de déterminer dès le départ les objectifs du site (ciblage de clientèle, contenu, ergonomie…). On évite ainsi les désagréments.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse