Les données au service de la prise de décisions

Depuis quelques années, l’expression BigData est omniprésente. Si le marketing et la veille d’informations sont naturellement impactés par l’utilisation massive des données, d’autres secteurs vont être bouleversés, à l’instar de l’industrie ou la santé. En fait, de nombreux secteurs vont être transformés par le BigData au service de la prise de décisions.

internet

En effet, si les données foisonnent dans le Cloud à des prix de plus en plus abordables, l’analytique va de plus en plus diriger la prise de décisions dans les fonctions support des entreprises. IT, Management, Marketing, la création de valeur ne dépend plus de l’accès aux données mais du partage de ces données entre davantage de personnes en interne. Dans certains cas, le pilotage de projets en mode collaboratif aura besoin d’un seul outil, dans d’autres cas, il faudra avoir recours à plusieurs outils conjointement (SIG, finances, RH, etc.). La transversalité des technologies dans le digital et l’empilement des technologies vont probablement amener de nombreuses entreprises à sortir de leurs zones de confort.Dans le tourisme par exemple, l’un des enjeux pour les acteurs et institutionnels du tourisme est d’agréger les données pour mieux comprendre, diagnostiquer et mettre en oeuvre les actions préventives et correctives.

Si l’application verticale de pilotage analytics Performance Tourisme apporte de la valeur à ces institutionnels, d’autres solutions plus avancées comme Tableau ou la solution de cloud BI Bime Analytics aident à identifier et comprendre la masse des données disponibles en créant des tableaux de bord interactifs personnalisés 100% web.

Pour Vincent DIDENOT, le Directeur Offre et Service de Virage Group, le processus décisionnel est directement impacté par les données. Nos clients sont demandeurs d’instruments précis, délivrant une information rapide et bien ciblée pour réduire le risque inhérent à toutes prises de décision, c’est pourquoi des logiciels de gestion et pilotage de projets comme Project Monitor sont conçus comme de véritables plans d’actions.

Ce que confirme Stéphane Girault, Responsable Développement de Performance Tourisme, qui insiste sur « l’intérêt de partager les données au sein d’une communauté de pratiques pour piloter la performance ».D’autres éditeurs (mc2i, Ogmyos, Clarizen, NQIcorp) avancent également dans ce sens.Pour cela, l’outil de prédilection qu’est le tableau de bord est indispensable. Destiné aux managers et aux décideurs, le tableau de bord doit apporter toute l’aide nécessaire pour piloter les activités dont ils ont la charge et ce, dans la bonne direction.

Si les technologies BigData vont probablement transformer le processus décisionnel classique, l’efficacité des tableaux de bord pour évaluer les performances dépendra des bonnes pratiques ci-dessous :

–    un choix de mesures pertinentes

–    une attention à la clarté des données

–    l’actualisation ou mise à jour des données

–    la recherche de l’interactivité

–    la facilité d’accès et d’utilisationLe choix de l’éditeur (en pilotage de projets ou business intelligence) devient donc de plus en plus sensible car les leaders d’aujourd’hui ne seront pas peut-être pas ceux de demain.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse